Festival itinérant du film documentaire
JURA SUISSE et territoire de Belfort
Actualité

Derrière sa caméra, jusqu’au fond des bois

Table des matières

Lundi 4 septembre 2023 | Le Quotidien Jurassien | JM

Le Bruntrutain Olivier Kuenzi vient de boucler son deuxième long métrage, intitulé «Au fond des bois». Le film devrait d’abord être présenté dans plusieurs festivals internationaux avant sa sortie dans les salles romandes.

Manquant d’espaces de liberté dans le camping où ils viennent de s’installer, des ados décident de s’isoler dans une «vallée merveilleuse» le temps d’une nuit. Voilà rapidement ébauché le point de départ de l’histoire imaginée par Olivier Kuenzi pour son deuxième long métrage, Au fond des bois.

Des personnages énigmatiques, une course-poursuite haletante en forêt, du mystère et beaucoup de complicité entre les protagonistes, tels sont les ingrédients, parmi bien d’autres, de ce film produit par l’association bruntrutaine Galactica Production. Avant sa sortie dans les salles romandes, le film sera proposé à différents festivals à l’international, explique le réalisateur qui a fait ses classes à Porrentruy. «Recevoir un prix nous aiderait à trouver un distributeur», confie-t-il en précisant que le film en est actuellement à l’étape du sous-titrage en anglais.

Tournage aux Chainions

Mais revenons deux ans en arrière. Été 2021, l’équipe installe ses quartiers aux Chainions pour un tournage de deux semaines (ils étaient douze en permanence sur le site, sur un total de 37 personnes). «C’était intense, se souvient Olivier Kuenzi. On était dans une dynamique, un rythme… et les jeunes sont restés durant tout ce temps dans leur rôle.» C’est que les acteurs principaux sont des adolescents. Les mêmes qui avaient participé au premier long métrage du réalisateur, intitulé Un étrange voyage.

«Ils ont tellement adoré la première expérience qu’ils ont poussé pour en refaire un, note Olivier Kuenzi. Ce nouveau film a été une suite de succès: la jeep, que j’ai trouvée trois semaines avant le tournage, était exactement comme je l’avais imaginée. Calabri, c’était vraiment le lieu que je cherchais et l’humoriste neuchâtelois des Peutch Christophe Bugnon a accepté tout de suite de tourner avec nous…»

Un projet avec l’actrice belge Janine Godinas

Pour la suite, le réalisateur qui vit entre Porrentruy et Lausanne (il a aussi signé le scénario, filmé et procédé au montage) ne manque pas d’idées. Il revient d’ailleurs de Belgique où il a filmé un court métrage dans des maisons abandonnées. L’équipe de tournage a pu visiter sept lieux avec des guides Urbex (pour exploration urbaine), explique Olivier Kuenzi, qui indique qu’ils n’ont pas touché aux décors, tout étant encore «dans son jus». Et c’est principalement dans une des maisons qu’il a fait des images.

«On a pu tourner une journée avec la comédienne belge Janine Godinas. Le film est un dialogue en partie improvisé entre une vieille dame de 82 ans et un gamin de 14 ans», poursuit-il en soulignant avec enthousiasme la connivence qui s’est installée entre les deux acteurs au fil du tournage.

«Chaque film réalisé est une leçon»

«Chaque film que j’ai fait est une leçon, le métier rentre,relève encore le réalisateur passionné de longue date par le cinéma. On a fait une projection test ce printemps. Le public ne ment pas, j’ai tout de suite vu ce qui fonctionnait ou pas.» Bien qu’il s’agisse d’une production amateur, elle a été tournée avec une caméra professionnelle acquise pour l’occasion. Et pour ces prochains projets, le Bruntrutain souhaiterait pouvoir s’entourer d’un chef opérateur et d’un chef son, de manière à se concentrer sur la réalisation.

Le public jurassien devra encore s’armer de patience avant de pouvoir apprécier cette production 100% locale, puisque sa sortie est prévue dans le courant de l’année prochaine. JOSUÉ MERÇAY

Informations pratiques

Ce samedi à 15 h, projection gratuite du premier film d’Olivier Kuenzi, «Un étrange voyage», à Cinémajoie. La projection est offerte par la Ville, suite au Prix du mérite culturel que Galactica Production à reçu

Galactica Production organisera son premier Mois du doc en novembre dans le Jura

Galactica Production a été fondée en février 2021 lorsque le projet du film Au fond des bois a été lancé, explique sa présidente Sylvie André. L’association n’est pas qu’à but non lucratif mais également à but idéal et reconnue comme telle, précise la présidente. «Le filon de l’association, c’est l’inclusivité, on veille à intégrer les minorités.» Elle relève par ailleurs l’enrichissement pour l’équipe d’avoir travaillé avec des jeunes étrangers, «un croisement des réalités qui est intéressant». En début d’année, l’association s’est vue attribuer l’organisation des prochaines éditions du festival transfrontalier du Mois du film documentaire. Elle vivra sa première expérience en Novembre avec la mise sur pied de plusieurs événements dans les trois districts jurassiens autour du cinéma documentaire: séances dans des lieux insolites, soirées canapés, rencontres avec des réalisateurs…
Les personnes âgées seront les VIP de cette édition et les jeunes pourront se lancer dans la création d’un documentaire sous la houlette d’Olivier Kuenzi, note encore la présidente.

Toute personne intéressée à participer à l’élaboration d’un film ou à œuvrer comme bénévole lors du festival peut prendre contact avec l’association sur son site internet à l’adresse www.galactica-production.ch.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Formulaire d'inscription

Remplissez le formulaire d’inscription ci-dessous